conseil en allaitement

Soins infirmiers du nouveau-né

l'allaitement, un choix éclairé propre à chaque femme

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande l'allaitement exclusif pour les nourrissons pendant les six premiers mois de vie, pour une croissance, une santé, un développement optimaux. Ensuite, pour satisfaire les besoins nutritifs qui évoluent, l'allaitement doit être poursuivi et complété par des aliments adaptés sur le plan nutritionnel et sûrs. 
Source : site de l'OMS

Mais les chiffres en France sont bien différents des recommandations faites pour la santé du nourrisson et de la mère, bien que nous notons une réelle augmentation du nombre de mère allaitant ces dernières années :  

74% des bébés sont allaités à la naissance, la moitié l'était encore à 15 semaines, 25% à 6 mois

(selon l'étude ELFE publiée dans le BEH du 22 Septembre 2015), alors qu'ils n'étaient que 45,6% à la naissance en 1995.

À 3 mois, 39% des nourrissons sont allaités, mais seulement 10% le sont de façon exclusive. À 6 mois, seul un enfant sur quatre était encore allaité et plus de la moitié consommaient des préparations pour nourrissons en complément.

(selon l'étude Epifane, publiée dans le bulletin épidémiologie hebdomadaire du 7 Octobre 2014)

Source : Article Ce que nous disent les taux d'allaitement français, Leche League

Les femmes et les couples ont la réelle volonté d'offrir l'allaitement à leur enfant, mais ont des difficultés à tenir leur projet dans la durée, comme le montre la médiane de la durée d'allaitement qui se situe à un peu moins de quatre mois (17 semaines), loin des six mois recommandés par l'OMS.

Si l'on se questionne sur les raisons, en ressort un manque de préparation et de soutien des femmes et des couples, des informations reçues contradictoires.

L'allaitement n'est pas inné. La femme a toutes les ressources nécessaires pour nourrir son enfant exclusivement jusqu'à ses six mois, mais elle a besoin d'être préparée, accompagnée, soutenue, épaulée dans cette aventure. 

Avant toute chose, la femme et le couple doivent se questionner sur le sujet de l'allaitement, comprendre les enjeux et les implications personnelles, tout comme ils devraient aussi se questionner sur le choix du lait artificiel et des biberons.  Ainsi, ayant toutes les informations à leur portée, ils sauront faire des choix éclairés, porter un projet commun, se soutenir mutuellement et s'entourer de professionnels compétents. 

 

En plus des envies personnelles, beaucoup de facteurs externes influent sur la décision de parent quant au choix d'allaiter leur enfant ou de lui donner du lait artificiel : pression sociétale, histoire familiale, antécédents médicaux, devoirs professionnels, coût financier... tous ces facteurs sont aussi à discuter et à prendre en compte dans son choix, afin qu'il devienne le plus personnel possible. 

Une fois la décision prise de façon éclairée et informée, le personnel accompagnant sera là pour vous soutenir et respecter votre choix, quel qu'il soit.

Aucun allaitement ne se ressemble. Les femmes qui allaitent rencontrent des difficultés ont du mal à trouver les informations personnalisées et le soutien adapté à leurs besoins. Elles peuvent ressentir une pression importante sur la prise de poids de leur enfant, des douleurs physiques, une fatigue morale...

Il est primordial d'être soutenue et accompagnée tout au long de l'allaitement, et encore plus dans les premiers mois.

La préparation à l'allaitement permet de faire son choix de façon éclairée et le soutien individuel ou en groupe sont primordiaux permet d'être à l'aise dans son allaitement. 
allaiter
ou ne pas allaiter, chacune son choix
​être là pour vous
préparation et soutien à l'allaitement
les thèmes
à aborder